• Marie Robert

Ceci n’est pas vain.


Ceci n’est pas vain. « C’est dans la régularité qu’on progresse ». La phrase paraît banale, le genre d’adage que les professeurs nous répétaient au collège pour nous convaincre de travailler. On a envie de balayer ces mots, de les mettre à distance, de les laisser rejoindre la somme de mantra qu’on récite sans y croire. Et pourtant si j’avais une méthode à transmettre, moi qui déteste les conseils creux que l’on sert à tout va, ce serait sans doute celle-ci. La vie ne m’a pas permis de croire au génie, à l’éclat, au coup de dé qui nous ferait remporter un pactole illusoire. Certes, le talent offre le confort de la fluidité, mais nous savons combien le confort est une donnée précaire. Je crois plutôt à la modeste constance, à celle discrète et studieuse, qui nous ancre dans la réalité. La répétition n’est pas grandiose, ni spectaculaire, elle est souvent ingrate, parfois même décourageante, mais c’est elle qui nous permet d’espérer qu’un jour, nous flirterons avec l’excellence. Elle fait de nous des êtres consistants. Pas des consommateurs séduits par la moindre lumière, brûleurs de performance et de sens, mais des individus capables de dépasser leur peur et leur maladresse. Dans quoi voulons-nous progresser ? Sur quoi voulons-nous concentrer nos efforts ? À quel domaine avons-nous envie d’appliquer notre régularité ? D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai écrit. Et depuis des années maintenant, je m'entraîne à produire tous les matins, près de deux milles signes ici. Ce n’est pas une contrainte, pas une visée d’influence, pas une obligation éditoriale. C’est juste l’espérance qu’à force de mots, de partage et de pensée couchée sur l’écran, quelque chose en moi progressera. Et je crois que c’est pareil dans toutes les sphères de notre existence. C’est en faisant du sport au quotidien que l’on découvre ses muscles, pas dans un excès d’ambition. C’est en aimant l’autre dans toutes les lueurs de l’ordinaire, qu’on apprend à soigner sa relation, et pas seulement à jouir des moments d’exception. Alors oui, les professeurs ont souvent raison, c’est dans la régularité qu’on découvre l’infini. Je vous souhaite une journée de répétitions. #Bonjour@coach_ilyas_

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout