• Marie Robert

Ceci n’est pas une propriété publique.


Ceci n’est pas une propriété publique. Ces derniers temps, au regard de l’actualité, j’ai eu le besoin de revenir au centre. Au centre de ce ventre qui nous a tous porté et qui nous constitue. C’est tout de même une drôle d’affaire que d’avoir un corps, n’est-ce pas ? C’est si différent que d’aligner des mots, que de produire des discours, que de déclarer des interdictions. Un corps est littéralement de la matière qui s’organise autour d’un prodigieux ballet d’os, de flux, d’organes. Le corps est ce qui nous constitue, vous, moi, le voisin, le boulanger, et même les Républicains américains. C’est à la fois l’objet et le sujet de nos existences. Car voilà toute l’énigme, l’âme et le corps sont une seule et même chose comme l’exprime si bien Spinoza. Alors penser le corps, c’est penser l’âme, et vice versa. Et c’est en effectuant cette chorégraphie que nous menons nos vies. Alors nécessairement, dire comment on doit agir sur l’un, c’est au fond légiférer sur l’autre. Et c’est peut-être pour faire face à cette insupportable idée, qu’il est important de s’opposer et de rappeler que nous devons rester les seuls metteurs en scène de cette danse. Militer n’est pas toujours une question de poing levé ou de manifestations, c’est aussi partager une conviction, et contribuer à sa diffusion au plus grand nombre, pour ainsi lui donner de la force, pour en signifier l’évidence. Ce que nous faisons de nos ventres, nous concerne. Cela concerne nos corps et nos âmes, mais cela ne concerne pas le voisin, le boulanger, et ni, même les Républicains américains. A la fin de chaque année scolaire, je me demande quels sont les savoirs les plus fondamentaux que l’on peut transmettre à tous les enfants, en dehors des socles classiques d’apprentissages. Et bien sans doute, que ce matin c’est cela que j’aurais envie de leur dire. Soyez maîtres de vos ventres, de vos corps, de vos âmes. Ne laissez personne prendre possession de ces territoires. Apprenez à mesurer cette responsabilité singulière que d’être en vie, et d’avoir entre nos mains, ce magma du corps et cette puissance de l’âme. Je vous souhaite de militer pour le respect de votre espace vital. #Bonjour Credit : @julien_vallon

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout