• Marie Robert

Ceci n’est pas une posture.


C’est un léger sourire qui se dessine au coin des lèvres. Un œil qui pétille. Un poing serré sur un triomphe silencieux. Ou c’est peut-être, un long soupir de satisfaction. C’est en tout cas, l’idée d’être fier. Fier de soi quelques secondes au moins. Comme un bref instant volé à nos complexes et à nos doutes. Aristote fait de la fierté la plus importante des vertus. Celle qui couronne toutes les autres. Le juste milieu entre la vanité, illégitime, et l’humilité, bien trop modeste. Pour mieux la valoriser, il lui donne l’élégant nom de « magnanimité », une grandeur d’âme qui nous pousse à être généreux envers nous. Dans L’Ethique à Nicomaque, il la présente ainsi : « L’homme magnanime est celui qui se juge digne de grandes choses et en est effectivement digne ». L’enjeu est donc la correspondance entre notre jugement et nos actes. Le fait de savoir poser sur soi un regard juste, libéré de cette charge de l’imposteur et du « peut mieux faire ». Ce souffle de fierté n’est rien d’autre que l’expression d’un bonheur que l’on estime être mérité. Un point d’ancrage dans un quotidien éreintant d’efforts. La fierté ne se mesure pas aux réalisations mais à l’engagement qu’il a fallu pour les faire naître. Cependant peut-être qu’il y a quelque chose de plus précieux encore, c’est notre capacité à être aussi fier des autres. Quels sont les individus dont nous évoquons les exploits au moindre prétexte ? Ceux dont les réussites deviennent les nôtres tant leurs succès nous bouleversent ? Ceux qui dissolvent l’envie stérile d’être en compétition ? Il y a dans la fierté ressentie à l’égard d’autrui une joie singulière, celle de résonner avec le cœur d’un semblable, de se laisser envahir par un frisson sans rancœurs, craintes ou de suspicions. Etre en symbiose avec l’autre et en paix avec soi. La fierté, de soi ou des aimés, est sans doute la plus jolie façon de s’aligner avec le monde. Je vous souhaite une journée de gloire.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.