• Marie Robert

Ceci n’est pas une obligation



C’est une servitude qu’il est possible de faire disparaître. Combien de relations nous imposons-nous au nom d’un sacro-saint devoir ? Quelle est cette mystérieuse instance qui nous fixe tant de contraintes ? Qui nous conduit à entretenir des liens, dénués d’amour ou de plaisir, mais cousus à grand renfort de « il faut » ? Ces amis que l’on voit par habitude mais quine connaissent plus rien de nous, cette famille qui nous enferme dans des représentations douloureuses, et tout ces rapports pernicieux auxquels on craint de mettre un terme par culpabilité, convaincu que la morale interdit de rompre certaines chaînes, même les plus rouillées. Pourtant, est-ce si sûr ? Est-ce qu’un lien illusoire ou destructeur vaut mieux que l’absence ou le silence ? Suffit-t-il de répondre « c’est quand même ta sœur » ou « tu le connais depuis si longtemps ! » pour justifier ce qui n’a plus lieu d’être ? La réponse engage un dialogue entre notre raison et nos émotions, elle impose une réflexion sur la manière dont on se sent aligné. Il n’y a pas de « mauvaises réponses » si tant est qu’on y donne un sens. Rappelons simplement qu’aucune liberté ne mérite d’être tue.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.