• Marie Robert

Ceci n’est pas une montre.


Ceci n’est pas une montre. Le mois de décembre est une invitation à questionner le temps qui passe. Et il l’est d’autant plus pour ma part qu’il s’agit de mon mois d’anniversaire. Je me suis demandée ce que ça signifiait de « prendre une année ». A partir de quel âge « on vieillit » ? S’il y a bien une philosophe qui s’est consacrée à cette réflexion, c’est Simone de Beauvoir. Dans La Vieillesse, elle distingue deux points de vue, le point de vue de l’extériorité, c’est-à-dire, ce que la société dit de la vieillesse, la manière dont elle la perçoit, le point de vue de l’intériorité, c’est-à-dire la manière dont elle est vécue par l’individu lui-même. Et c’est bien là le problème, car ce que nous pensons dépend souvent de la manière dont nous interprétons le regard des autres. Vieillir est un phénomène biologique, objectif, mais c’est aussi un fait social. Un sportif de haut niveau qui prend sa retraite à 32 ans est-il vieux ? Une chef d’entreprise de 35 ans est-elle jeune ? La question réside comme souvent dans nos perceptions. Les années sont-elles déclin, tranquillité, sagesse, expérience, ou limitation ? En vertu de quel ressenti décide-t-on de se ménager ? A quelle décennie devient-on quelqu’un de raisonnable ou de fiable ? Comment occupe-t-on l’espace à 20 ans ou à 80 ans ? Le sujet a été si commenté qu’il semble usé : on le sait, vieillir est bien dans la tête, mais pour faire comprendre à cette tête que tous les âges sont précieux, encore faut-il des preuves, des modèles, des actes. Et pour cela nous avons besoin de construire des ponts intergénérationnels. J’ai la chance inouïe de travailler avec de jeunes femmes remarquables, tout comme j’ai la chance inouïe de voir des grands-parents relayer leurs enfants pour s’occuper de leurs petits-enfants. Ma mère de 70 ans a plus d’énergie qu’à 40 et mon père du même âge réalise des vidéos comme personne. La confiance profonde à l’égard de toutes les générations, jeunes ou moins jeunes, est la seule façon de nous projeter dans le futur, d’alimenter nos projets en commun, et de redonner le sens du « long terme » à nos vies. Je vous souhaite de vieillir dans la fougue et le jaillissement. #Bonjour

117 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout