• Marie Robert

Ceci n’est pas une méthode.


Ceci n’est pas une méthode. C’est drôle. Une des questions qu’on me pose le plus par ici, c’est : « Comment tu trouves tes sujets chaque matin ? ». J’aimerais répondre quelque chose de pertinent, une citation un peu chic et inspirée. J’aimerais être un de ces auteurs que j’admire, de ces philosophes rigoureux, qui attablés à leur bureau pensent le monde avec la rigueur qu’on lui doit. J’aimerais faire partie de ces gens qui structurent leur existence à l’encre noire. Mais chez moi, la vérité est tout autre, car en réalité, c’est que je n’ai aucune méthode. Et ces modestes sujets de l’aube, à défaut d’être cherchés, me parviennent, ils me tombent dessus, ils me submergent, parfois même, me capturent. Je n’ai aucun autre mérite, ni aucune compétence, si ce n’est la capacité à écouter les mille soubresauts de mon cœur, si souvent dégoulinant d’amour pour l’Autre et pour nos chaotiques chemins de vies. Et je crois que si nous prenons le temps d’écouter ce qu’il se passe dans notre tête, dans notre chair, dans notre ventre, nous sommes tous en mesure de formuler des hypothèses comme celles que vous acceptez de lire ici chaque matin. Peut-être qu’au fond, il n’y a qu’une question qui vaille, la même genèse à chaque levé de soleil : qu’avons-nous retenu du jour passé ? Qu’est-ce qui nous a traversé ? Hier, par exemple, l’une des éducatrices de Marseille, qui est aussi une amie, m’a envoyé une vidéo de la « boum » de fin d’année. Et en voyant ces visages que j’ai vu grandir, en voyant leurs allures déjà adolescentes et leurs danses maladroites, j’ai eu les larmes aux yeux, des larmes d’intensité. Je veux me souvenir de chacun des jours passés sur ce fragile morceau de terre suspendu à l’infini. Les heureux, les malheureux, les éprouvants, les éreintants. Je veux me souvenir de tous ceux qui ont permis à mon existence d’être teintée d’autant de nuances. Je crois que c’est ce que je fais ici. Et jamais je n’aurais assez de mots pour vous remercier d’autant vous les approprier, c’est vous qui les rendez éternels et beaux. Je vous souhaite des palpitations et des boums de fin d’année. #Bonjour

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout