• Marie Robert

Ceci n’est pas une expression



C’est une manière d’être au monde. Parmi toutes les singularités de la langue marseillaise, il y a une formule qui me fait sourire à chaque fois. Une étrange ponctuation qui vient conclure n’importe quel dialogue, n’importe quelle proposition, il s’agit de ces quelques mots mis bout à bout : « Allé, ça va ». Une sorte d’accord revisité, un acquiescement rendu charnu,charnel, intense. Une manière de faire taire l’angoisse, le doute, l’inconnu. Un « tout ira bien » de l’audace, une ode à l’espérance. La langue marseillaise n’est pas hors sol, est n’est pas correcte, elle n’est pas policée. Elle est se tient là debout, prête à frémir et à se laisser éprouver. Parfois, quand le ciel est un peu lourd, quand les aléas compliquent l’aube de la semaine, il est bon de se laisser envelopper par cette tape dans le dos, cette pudeur joyeuse qui engage à l’action. « Allé, ça va, il est temps d’y aller, la vie nous attend ».

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout