• Marie Robert

Ceci n’est pas une culotte



Ni un phénomène de mode. C’est un véritable engagement. Il y a quelques temps, j’ai eu l’occasion de rencontrer les créatrices de Réjeanne. Deux femmes, amies de longue date, liées par une bouleversante complicité, mais surtout deux entrepreneures qui ont fait le choix complexe et courageux de produire uniquement en France, de se plier à la temporalité qu’exige l’extrême qualité et des conditions de travail optimales. Le monde du textile est complexe et chacun fait de son mieux. Mais quand je regarde leur dentelle, qui habille si joliment leurs culottes menstruelles, je ne pense pas seulement à mon confort, ni même à l’usage économique et écologique qu’elles supposent, mais je pense aux couturières. Les anciennes, celles de manufactures oubliées, les nouvelles, ex-chômeuses, ayant acquis les compétences pour un nouvel emploi. L’idée que je porte leur création m’honore et me touche. Je viens d’une famille d’artisans, d’une famille dont les mains ont fabriqué, et dont chaque geste racontait une histoire. Souffleurs de verre, fabricants de balais, chocolatiers, bijoutiers… J’ai dans le cœur cette mémoire du « faire », qui associée au savoir, devient une véritable éthique. Ce qui est sexy, c’est la volonté de mettre du vivant et du récit dans tout ce qui nous entoure. Alexandra et Wye sont les précieux relais d’une tradition qui nous précède et d’une éthique qui sublime nos courbes. Faire du souvenir une matière vivante, voilà qui est diablement sexy.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.