• Marie Robert

Ceci n’est pas une antiquité.


Ceci n’est pas une antiquité. C’est toujours fascinant à quel point l’histoire nous donne accès à des mondes, encore plus lorsqu’on laisse le récit se dessiner à travers des objets. Repenser à un usage nous plonge directement dans une époque, et nous emmène au cœur même de ce passé enfoui, comme si nous étions pris dans un épisode d’Il était une fois l’histoire. Il n’y a pas longtemps j’ai découvert, au Musée archéologique d’Herculanum, quelque chose qui m’a beaucoup ému, il s’agissait d’un « lacrymatoire ». Une sorte de fiole en verre, que l’on trouvait fréquemment dans les tombeaux romains et grecs, et dont on a longtemps cru qu’elle était un récipient servant à contenir les larmes des parents du défunt. Après différentes études, il a été établi que ces lacrymatoires étaient plus vraisemblablement remplis d’onguents et de crèmes parfumées, et qu’ils étaient glissés dans la tombe en signe d’amour éternel. Mais quel qu’en soit la teneur effective, j’ai trouvé l’idée bouleversante. Imaginons un instant : une fiole de larmes pour marquer un passage. Et si ce n’était pas seulement celui de l’au-delà mais tous les passages de notre vie ? Tous ceux fait, de crises, de tumultes, et remplis de ces précieuses larmes qui disent nos peurs, nos doutes, nos angoisses, nos vertiges, nos défaites, nos joies chancelantes, nos incrédulités. Combien de flacons y aurait-il dans notre musée intime ? Combien de fioles pour nous rappeler le chemin parcouru et tous les sauts qu’il a fallu faire afin de rejoindre l’autre côté de la falaise ? J’aime l’idée d’honorer ces périodes de chaos, d’y mettre de l’amour et de la gratitude. Chaque fiole représenterait les transitions dont nous avons été capables, les transformations que nous avons arrachées à nos adhérences les plus tenaces. Nous allons d’une apparence à l’autre, d’une vie à l’autre en collectionnant ces fioles, je suis heureuse que le passé puisse nous le rappeler. « Dans toutes les larmes s'attarde un espoir. » - Simone de Beauvoir. Je vous souhaite de soigner vos musées. #Bonjour Credit : ?

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout