• Marie Robert

Ceci n’est pas une œillère.


Ceci n’est pas une œillère. J’ai lu hier que le terme « espoir » avait vu son usage augmenté de 170% dans la presse internationale cette dernière année. Est-ce une bonne nouvelle ou le signe de notre détresse ? L’espoir en un avenir meilleur est ce qui nous aide à négocier nos virages de douleurs, c’est parce qu’on se projette vers demain, que nous arrivons à être et à agir aujourd’hui. Mais l’espoir est aussi le signe que notre présent n’est pas tout à fait satisfaisant. Chez Jean-Paul Sartre, l’espoir est la façon dont la conscience humaine se projette naturellement vers demain. Être, c’est être un « projet », sans cesse jeté au-devant de soi. Espérer au fond revient donc à « se projeter » vers un avenir plus souriant que le quotidien immédiat. Cela implique de tendre ses forces, son cœur, son amour, vers un horizon. Alors évidemment, cette idée est fascinante, mais aussi troublante, presque dérangeante. Si on ne se projette plus, ou du moins, si on n’y parvient plus, que se passe-t-il ? Est-ce que nous arrêtons d’être ? Au contraire, peut-être qu’alors, nous avons la possibilité de choisir une autre attitude, celle qui propose de « consentir à notre présent », même s’il est parfois décevant, imparfait, frustrant, questionnant, angoissant. Car ne pas se projeter, ou plutôt temporairement, ne plus réussir à le faire, ce n’est pas forcément subir, ni même « manquer » d’espoir, c’est plutôt adopter un autre geste. C’est mettre les mains dans le cambouis de l’existence et la regarder telle quelle est, avec courage. C’est de cette façon dit Nietzsche, que l’on dit un « grand oui à la vie ». Au bon comme au mauvais, au bien comme au mal, à nos réussites comme à nos faillites et c’est peut-être cela, « vraiment vivre ». Il ne s’agit pas de choisir un camp, ni de condamner l’espoir souvent si salvateur, il s’agit bien au contraire d’adopter l’attitude qui nous permet de rester debout face aux vagues, indifférents au sable qui se creuse sous nos pieds. Ces deux postures sont complémentaires, la lucidité et les rêves s’entrelacent pour dessiner l’avenir. Je vous souhaite de savoir ce qui est le juste pour vous. #Bonjour@tendancesdemode

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout