• Marie Robert

Ceci n’est pas une évidence.


Ceci n’est pas une évidence. Qu’est-ce qu’on décide de voir ? A quoi prête-t-on attention ? Est-ce que ça ne vous est pas déjà arrivé de remarquer une chose simplement parce que la veille ou l’avant-veille on vous en a parlé ? Est-ce que le prisme adopté par les médias influence notre perception ? J’ai une certaine fascination pour ces questions car je me demande sans cesse comment le langage impacte notre monde. Est-ce que les choses existent parce qu’on en parle ? Il n’y a pas longtemps, comme chaque jour, à l’aube, dans mon lit, j’ai lu un article du Courrier International. Le journaliste expliquait qu’aussi incroyable que cela puisse paraître, la couleur bleue, pourtant, si courante, si répandue et si présente dans nos vies, n’avait pas toujours existé, ni dans le regard ni dans les mots. Les grecs par exemple ne percevaient pas le bleu. Le premier à avoir remarqué cet étrange aveuglement était un passionné de l’œuvre d’Homère, William Ewart Gladstone. Dans l’Iliade et l’Odyssée, il recense plus de 200 fois le terme « noir », 100 fois celui de « blanc », 15 fois celui de « rouge », 10 fois celui de « jaune » ou de « vert », mais jamais, non jamais, le ciel ou même la mer ne sont décrits comme « bleus ». Intéressé par les travaux de Gladstoned, le philosophe Lazarus Geiger a étendu des recherches à d’autres civilisations, mais chez les chinois comme les hébreux, aucune mention non plus de la couleur bleue. Dans l’Antiquité, les seuls à l’évoquer sont les Égyptiens, et ce sont aussi les seuls à avoir été capables de produire des pigments bleus. Il faudra attendre des siècles pour que l’azur triomphe. Peut-être que toute cette histoire vous semble bien curieuse, ou anecdotique, et pourtant, je crois qu’elle contient quelque chose de bouleversant : les choses existent parce que nous en parlons. Au commencement était le verbe, la parole, le langage. Notre vocabulaire façonne notre monde. Qu’est-ce que nous voulons ignorer ? Qu’est-ce que nous voulons rendre visible ? Qu’il soit indigo, pétrole ou magenta, je vous souhaite un ciel à votre nuance. #Bonjour

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout