• Marie Robert

Ceci n'est pas une énigme.

Ceci n’est pas une énigme. J’ai lu hier dans un journal que la période que nous traversons actuellement était particulièrement angoissante. L’article ajoutait que nous n’avions « jamais » connu d’époque si sombre, si obscure, si insécurisante. Je me méfie terriblement de ce genre de formules et j’émettrais de vives réserves sur cet usage du « jamais ». Pour autant, je sens dans l’air quelque chose de morose. Ce vague à l’âme, qui nous happe, nous empêche, nous dévore. Il y a autour de nous l’étrange symphonie du déclin. Est-ce celui de l’été qui s’achève ? Est-ce celui de notre société en perdition ? Est-ce celui de nos intimités soumises à l’impossible sens ? Je l’ignore. La seule chose que je sais, c’est que j’aime regarder ces instants en face, sans les fuir, ni les nier. J’aime contempler la fin. D’ailleurs, je me demande souvent de quoi l’on se souvient lorsqu’on arrive au seuil. Quelles images surgissent lorsqu’il n’y a plus de perspective. Lorsque l’écume des jours s’échoue pour la dernière fois. J’ignore si dans le chaos foutraque du crépuscule, il y aura des forêts de pins, des rues parisiennes, des cours de récréation, le café de chez Rachid ou la plage de Cannes-la-Bocca. Je ne sais pas quel souffle envahira ce qu’il reste de matière. Je ne sais pas, puisque rien ne se devine et que tout se traverse. Mais je sais, d’une certitude aussi intense que l’est cette vie, quels sont ceux qui viendront habiter mes lambeaux de chair, et remplir les ultimes interstices de mon cerveau hagard. Ceux dont la présence raconte la mienne et dont les battements de cœur agitent mes tempes. Ceux dont l’existence fait de mes jours des joies. Ceux que j’aime de cette puissance qui ne laisse place à aucune amnésie. « La valeur des choses n'est pas dans la durée, mais dans l'intensité où elles arrivent. C'est pour cela qu'il existe des moments inoubliables, des choses inexplicables et des personnes incomparables » - Fernando Pessoa. L’époque n’a peut-être « jamais » été aussi angoissante, mais l’amour lui, peut « toujours » être plus fort que tout. Je vous souhaite une journée nourrie par ceux que vous aimez. #Bonjour


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout