• Marie Robert

Ceci n’est pas un titre de journal.


Ceci n’est pas un titre de journal. Hier, face à l’avalanche de nouvelles, de décisions complexes, de craintes légitimes, toutes relayées par une actualité dévorante, je me suis aperçue d’une chose, d’une évidence qui m’a permis de dénouer un peu ce poids au creux de mon ventre. Nous ne sommes pas l’actualité. Nous la subissons, nous la commentons, elle conditionne nos actions, nos déplacements, nos émotions, nos finances, mais nous ne sommes pas elle. Notre essence ne dépend pas d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle. Les paroles s’immiscent, le stress nous impacte, mais peut-être faut-il nous exercer à redonner à tout cela une juste distance. A contempler l’information comme quelque chose qui nous informe et rien d’autre. Ça n’est pas évident. Le dire est plus facile que le faire. Je sais combien la colère gronde, les soucis nous assaillent, pourtant, nous pouvons nous exercer à regarder ce qui est là, toujours là, ce qu’on ne nous a pas ôté, et surtout ce que nous sommes. Le sang qui coule dans nos veines n’en a que faire des rugissements extérieurs. Notre liberté n’est pas que physique, elle est aussi morale. Notre capacité d’apprentissage est intacte. Nos rêves demeurent un abandon salvateur. Nos yeux continuent de voir. Nos dents de broyer des aliments qui permettront à nos organes de redistribuer des nutriments. Nos projets n’ont pas besoin d’une temporalité précise pour être pensés. Nos muscles n’ont pas besoin d’attestation pour être entraînés. Nos doigts peuvent s’agiter pour écrire, aider, textoter, soutenir, rire. Notre solidarité ne se cloisonne pas. Nos mains tendues peuvent l’être de mille façons. Nos cœurs sont capables de battre une chamade plus vive encore. Nous ne sommes pas l’information. C’est une donnée, un fait, un état des choses. Nous sommes nous et nous ne sommes pas moins vivant qu’hier. Je veux rugir mon amour, je veux déployer mon savoir, je veux crier ma force, l’offrir, l’ouvrir, être autre chose qu’un bandeau sur une chaîne d’infos. Je vous souhaite une journée de confiance, de courage, une journée consciente du trésor que vous êtes. #Bonjour#Matin#Morning#Round2#Confinement Crédit : @gynecee.paris

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout