• Marie Robert

Ceci n’est pas un passage obligé.


Ceci n’est pas un passage obligé. On ne s’en rend pas toujours compte à distance. Comme souvent, il faut percevoir les systèmes de l’intérieur pour en mesurer les dissensions. Je travaille dans des milieux où l’on chérit un peu trop les querelles de clochers. Montessori versus le public. Psychologie positive versus philosophie. Et j'en passe. A chaque jour son duel. Au-delà de ces exemples, n’est-ce pas pareil partout ? On hiérarchise. On débat. On écrit des articles pour dire que les uns ont plus raison que les autres. On oppose. On brandit des termes plus grands que nous. Vérité pour les uns. Sérieux pour les autres. C’est sans fin. Certes, les différences sont notables, on ne peut pas les balayer, ayons d’ailleurs l’élégance de reconnaitre que toute approche contient des écueils qu’il est précieux de mentionner. Mais il y a aussi quelque chose d’éreintant dans ces oppositions, dans ces compétitions toxiques, dans ces jalousies mesquines. Je veux croire que chaque domaine alimente l’autre et qu’explorer vaut toujours la peine si cela apporte une lueur de bien. Après ces douze derniers mois, n’est-ce pas le bon moment pour observer ce que l’humanité à en commun ? Sans être simplistes, mais en prenant soin de la nuance ? Penser ce que nous partageons, c’est constater, comme le dit le philosophe Achille Mbembe, que « nous sommes appelés à vivre exposés les uns aux autres, et non enfermés dans des frontières, des cultures et des identités. Cela suppose de reconnaître qu’une part de notre « identité » s’origine dans notre vulnérabilité. Celle-ci doit être vécue et entendue comme un appel à tisser des solidarités, et non à se forger des ennemis ». Je crois que nous sortirons de la crise, mais aussi de nos crises, lorsque nous serons capables d’envisager ce « en-commun » semblable à une ossature qui nous solidifie. Je vous souhaite d’admirer la beauté de tous les clochers. #Bonjour #Matin #Morning Crédit : @gynecee.paris

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout