• Marie Robert

Ceci n’est pas un miroir.


Ceci n’est pas un miroir. Je me souviens du jour où j’ai voulu être blonde. Même si en réalité, il n’y a eu pas un seul, mais sans doute une centaine. Et de celui où j’ai voulu écrire comme un auteur que j’adore sachant, pourtant que toutes mes phrases allaient sonner faux. Je me souviens aussi de la fois où j’ai voulu changer mon Instagram et mettre des photos bleu piscine pour plus attirer l’œil sur mes mots. Je n’ai rien fait de tout cela. Peut-être moins par conviction que par manque d’audace. Je l’ignore. Mais je sais combien dans la vie, il est tentant d’imiter, de reproduire, de copier. Ce n’est pas de la faiblesse, c’est un mouvement rassurant. Si les autres le font, c’est qu’ils doivent avoir raison. On commence par glisser un œil en CM1 sur la copie de maths de son voisin, et puis, de fil en aiguille, on reproduit des attitudes sans bien savoir ce qu’elles ont à faire avec nous. Dans un texte qui m’a beaucoup marqué et qui se nomme, limpidement, La Confiance en soi, le philosophe américain Ralph Waldo Emerson invite à ne jamais imiter. Son argument est aussi bien métaphysique que moral. Dès lors qu’on imite quelqu’un, on se dépossède soi-même, on essaye de reproduire quelque chose qui ne vient pas de soi. L’imitation est très différente de l’exemple. En imitant, on s’interdit les variations, on ne peut être qu’une pâle copie, une version altérée du modèle. En prenant pour exemple, on se donne du courage, on s’approprie et surtout, on se met à faire réellement. Emerson reproche aux étudiants d’Harvard de passer plus de temps à lire qu’à écrire. Certes, l’humilité conduit à se nourrir avant de produire, mais il y a un instant où il faut passer à l’acte. S’exercer, s'entraîner, saisir la vie à travers nos propres termes et rencontrer notre « génie ». Sans aucune prétention, mais avec la conviction que nous tous légitimes. Bien sûr qu’il y a déjà des centaines de milliers de romans d’amour grandioses, mais accorder du crédit à votre mélodie singulière, n’est pas un caprice, c’est une opportunité que l’on donne à nos pratiques, à nos travaux, à nos projets et à nos vies. Je vous souhaite de vous donner une chance. #Bonjour@daniyellowden

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout