• Marie Robert

Ceci n’est pas un déni.


Vérifié

Ceci n’est pas un déni. Pourquoi est-ce si dur de ne pas recevoir l’attention qu’on attend ? On guette notre téléphone, à l’affut d’une notification. On regarde par la fenêtre, trépignant à l’idée d’une visite. On scrute la bouche de l’autre, suspendu aux mots que l’on voudrait entendre. Et puis, finalement rien ne vient. Le cœur se rétracte, c’est la petite peine, l’orgueil blessé, l’amour meurtri. On aura beau dire qu’il ne faut rien attendre, et qu’on ne fait pas les choses pour recevoir en retour, ayons l’honnêteté d’avouer que notre désir de vie se construit aussi à l’aune de nos espérances. Evoqué pour la première fois dans les Védas, les textes de l’Inde ancienne, le mot sanskrit « abhiman » est une émotion qui a encore sa place aujourd’hui dans le sous-continent indien. Sa signification se rapproche de l’amour-propre, mais il y a autre chose qui se joue dans ses syllabes. En réalité, l’abhiman, c’est la douleur et la colère qu’on éprouve lorsque quelqu’un qu’on aime, où dont on attend des égards, nous blesse. Né de la peine et du choc subis, l’abhiman se transforme peu à peu en rancœur, en fierté malmenée qui se met à chercher la vengeance. La déception nous entraîne vers la mesquinerie, vers le petit commentaire acerbe, vers la réaction cinglante. Au lieu de dire, d’avouer, d’admettre notre chagrin, on griffe, et l’on tombe, l’air de rien, dans l’odieuse spirale du ressentiment, celle où la peine s’ajoute à la peine. L’abhiman fait partie intégrante de notre vie émotionnelle, le reconnaître, c’est avoir la possibilité de prendre une autre voie, de ne pas laisser la noirceur nous entraîner, mais au contraire de faire de la place à notre déception et peut-être apprendre à l’exprimer. Car notre abhiman échappe à l’autre qui ne peut jamais ressentir pour nous. Le langage justement choisi évite les spirales infernales. Dire et entendre. Je présente mon pardon à tous ceux dont j’ai froissé l’abhiman, puissions-nous trouver les mots pour que nos attentes se rejoignent. Je vous souhaite une journée d’apaisement. #Bonjour#Matin#Morning Crédit : Aya par @julietteabitbol

111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout