• Marie Robert

Ceci n'est pas un claquement de doigts.

Ceci n’est pas un claquement de doigts. Comment passe-t-on d’un état à l’autre ? Comment les choses se transforment ? Qu’est-ce qui est en transition chez vous, à la seconde même où vous lisez ces mots en ce lundi matin ? L’autre jour, j’ai découvert un compte Instagram qui ne collectait que des avant-après sur différents sujets. Par exemple, un appartement en travaux était montré sur le cliché suivant dans toute sa splendeur. Sur une autre image, un enfant, d’abord nourrisson, apparaissait dans un second temps dans sa grandeur adolescente. Un peu plus loin, on pouvait cliquer sur un sac abîmé, qui était ensuite photographié totalement rénové, comme flambant neuf. En contemplant la galerie, je me suis dit qu’il y avait quelque chose de spectaculaire dans ces posts, aussi absurdes soient-il, quelque chose qui a tendance, souvent, à nous hypnotiser : la promesse d’une baguette magique. Celle de marraine la fée, dans les contes, qui en quelques étincelles, et deux trois mots clés, fait d’une citrouille un carrosse, et de haillons une robe de soirée. Nous sommes nombreux, je crois, à avoir déjà rêvé de passer d’un stade à l’autre, aussi rapidement qu’en un glissement d’images, ou qu’en un coup de pouce d’un allié enchanté. Et pourtant, pour la plupart d’entre nous, la magie laisse place aux doutes, aux peurs, à l’anxiété, parfois même au désespoir. Alors c’est vrai, j’ai une fascination pour ce qui n’était pas et ce qui devient, pour les états transitoires, les chantiers, les chaos, les déménagements, ces instants où tout est en suspens, où l’ordre n’est pas encore défini, où il se cherche dans l’ombre, à tâtons, tentative après tentative. Mais j’ai plus de tendresse encore pour l’aridité qu’ils supposent, pour la patience qu’ils exigent, pour la consistance qu’ils nous forcent à mobiliser. C’est peut-être dans ces moments de passage, que se dévoile la beauté de nos chemins initiatiques. Car c’est l’amour et la confiance qui nous donnent la force d’avancer un pas après l’autre. Et s’en apercevoir est plus bouleversant que la plus instagrammable des transformations. Je vous souhaite de tenir bon et de vous aimer fort. #Bonjour Credit : @sophiemarceau


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout