• Marie Robert

Ceci n’est pas un chronomètre.


Ceci n’est pas un chronomètre. La semaine dernière, en marchant dans la cour de notre nouvelle école à Clichy, j’ai vraiment pris conscience du temps qu’il fallait pour voir les choses éclore. Cinq ans se sont écoulés entre l’idée de départ et mes pas. Cinq ans, ce n’est rien à l’échelle de tout ce qui nous précède. Mais c’est conséquent, si l’on se réfère à l’illusion d’immédiateté entretenue par notre société. Combien d’histoires de fulgurances entendons- nous chaque jour ? Combien de promesses miracles, de minceur en quatorze jours, de sommeil en un clignement de paupières, de musculation en vingt minutes ? Combien de succès dont on prétend qu'ils ont eu lieu « du jour au lendemain » ? Combien de réussites, présentées comme instantanées ? Mais derrière ces éclairs, il y a tant de choses qu’on ignore. Les nuits d’angoisse, les répétitions, l’acharnement, la persévérance, les aléas, les galères innommables, les doutes et les abandons, parce qu’en vérité, tout dans la vie prend du temps : apprendre à se connaître, ajuster ses perspectives, laisser infuser ses ambitions, construire solidement. Il en faut des heures d’échange pour comprendre comment quelqu’un fonctionne. Il en faut des minutes pour qu’un écosystème se mette enfin en place. Il en faut du travail pour parvenir à l’expertise. Cela fait 19 ans que je fais de la philosophie, 11 ans que j’enseigne, 5 ans que l’école de Marseille a vu le jour, 4 ans que j’ai écrit mon premier livre. Tout au long de ces années, je suis tombée mille fois et j’ai une somme d’erreurs à mon actif plus lourde qu’une carrière de marbre. Mais c’est tant mieux. Car tout cela fait partie du processus, et plus l’on continue, plus on s’exerce, plus on croit, plus on s’aligne. Ayons confiance en nos cheminements. La lenteur n’est pas vaine, elle laisse à nos convictions le loisir de s’infiltrer dans nos veines. Chaque étape a quelque chose à nous murmurer. Merci à mes amours et mes amours d’équipe de faire de ce processus une promenade si captivante. Je vous souhaite d’entendre résonner vos pas. #Bonjour


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout