• Marie Robert

Ceci n’est pas qu’un livre.


Ceci n’est pas qu’un livre. Ces derniers temps, je lis ou plutôt relis les Mille et Une nuits, et je crois pouvoir dire que chaque page est un objet de fascination. Certes, il y a une impressionnante galerie de personnages, on y croise Sindbad, Ali, un Roi grec, un petit bossu, un génie, et tant d’autres vies qui émerveillent et intriguent. Mais il y a autre chose qui rend ce texte si profond, c’est son curieux point de départ. Si les récits sont si captivants, c’est parce qu’ils répondent à une urgence. Il était une fois un Sultan, à l’orgueil blessé. Trompé par son épouse, il prétend que toutes les femmes sont perfides, et il décide chaque jour d’en épouser une qu'il fera exécuter au petit matin de la nuit de noces. Shéhérazade se porte alors volontaire pour faire cesser le massacre, et met au point un habile stratagème. Après son mariage, le soir venu, elle raconte une histoire au Sultan en prenant soin de ne jamais la terminer. Son époux veut alors tellement connaître la suite qu'il lui laisse la vie sauve pour une journée de plus. Ainsi, chaque nuit, Shéhérazade finit l'histoire de la veille et en commence une autre. Mille et Une nuits plus tard, le Sultan renonce à son crime. Par la force du verbe, Shéhérazade repousse sa propre mort et celles des autres femmes. L’histoire sauve, car la parole sauve. Les mots viennent éclairer les silences et repousser la nuit. Raconter n’est pas seulement un divertissement, c’est une manière de prendre possession de son monde, d’agir et de continuer à exister. Quelles sont nos aventures ? Quels sont nos tempêtes et nos malins génies ? Sur quels récits se fondent nos familles ? Est-ce que ces derniers sont les nôtres ou voulons-nous les changer ? Quelle histoire d’amour sommes-nous en train d’écrire ? Quelle histoire de société sommes-nous en train d’inventer ? Ne sommes-nous pas tous des Shéhérazade ? C’est lorsqu’on cesse de relater que vient le néant. « Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l’histoire pour la première fois des clés inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. » - Delphine Horvilleur. Je vous souhaite une journée de narrations. #Bonjour Credit : @zoegher

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.