• Marie Robert

Ceci n'est pas négligeable.


Ceci n’est pas négligeable. « Bah il est gentil quoi ». Le ton est résigné. Cinq mots comme une défaite. Comme une erreur d’appréciation. Comme si l’individu en question n’avait pas su être autre chose. Ni brillant, ni affable, ni piquant, ni drôle, ni désirable. Mais gentil, simplement gentil. Une vertu en demi-teinte, désuète et vaine. Je me demande ce qui pousse l’amie en face de moi à faire de la gentillesse la qualité des perdants. La « bienveillance » et son lot d’ambiguïtés, ont la côte, mais la gentillesse n’a rien d’enviable. Nous savons la reconnaitre, mais comment l’apprécier ? Qui veut d’un gentil ? Comment ne pas confondre la gentillesse avec la mièvrerie, la manipulation ou l’hypocrisie ? Et surtout comme l’exercer ? Nous savons généralement quoi faire pour être gentil. Nous reconnaissons les occasions où on l’est avec nous, et celles où on ne l’est pas. En outre, nous avons généralement les moyens de l’être. Mais malgré tout, au moment d’agir, il se peut qu’un curieux mélange de paresse, d’appréhension et de méfiance se mette en place. La vision de Thomas Hobbes, et l’idée d’une « guerre de tous contre tous » serait-elle plus tenable ? Je ne crois pas. La gentillesse recouvre des sentiments divers. Solidarité, générosité, altruisme, humanité, compassion, pitié, empathie, qui ont tous pour point commun d’être en mesure de regarder l’autre et d’envisager par le biais de l’imagination, ce qui pourrait lui faire du bien. Elle met en jeu nos qualités d’observation, de créativité et d’action. Elle est donc remarquablement riche. Ni plate, ni intéressée, c’est un levier pour signifier à autrui qu’on l’a reconnu et qu’on est en paix avec lui, étranger à l’idée de domination ou de concurrence. Il y a donc quelque chose de grandiose dans la gentillesse. L’inverse de la défaite, peut-être même le plus convoitable des pieds de nez. Je vous souhaite de parvenir à être gentil. Sans cynisme. Sans arrière-plan. Sans attente. Sans vouloir sauver la terre entière. Sans s’en glorifier. Sans ambition. Etre humblement gentil. Sans d’autre perspective que d’apporter quelques minutes de répits à la violence du monde. #Bonjour#Matin

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout