• Marie Robert

Ceci n’est pas mon dernier mot



Il y eut des toujours et des peut-être, des peines inconsolables, des soirs d’euphorie, des promesses brisées, des déferlements de rires, des victoires inattendues, des corps enlacés, des dialogues intarissables, de l’indifférence sourde, des frissons de désir, des projets réussis, d’autres manqués. Il y eut des mois de janvier et des mois de novembre, d’insoutenables douleurs flottant dans la Méditerranée, des mariages pour tous et une Europe pour nous seul. Il y eut Philip Roth, Amos Oz, Orhan Pamuk, Jay McInerney, Monica Sabolo, Nicolas Matthieu…, et tous ceux qui ont eu le courage de mettre un mot après l’autre. Il y eut des fissures dans nos égoïsmes, le frémissement d’une autre manière de voir, et une espérance sauvage venue des entrailles de la Terre. Il y eut de l’amour, beaucoup d’amour, et surtout mon amour. Il y eut un jour, il y eut un matin. Nous avons fait de notre mieux. Et demain ? Et demain, nous essayerons, nous raterons, nous essayerons encore et nous raterons mieux. 2010-2020.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout