• Marie Robert

Ceci n’est pas la lune.


Ceci n’est pas la lune. Il y a une émotion que j’ai un mal fou à gérer. C’est un rivage particulièrement aride, lorsque je m’y cogne, provoque chez moi un torrent de larmes. Il s’agit de la déception. Littéralement, c’est l’état de celui qui se trompe dans son attente. La déception indique qu’il y a un écart entre les projections que nous avions et ce qu’il s’est réellement passé. On peut être déçu pour un nombre considérable de choses. Déçu d’un moment qu’on espérait parfait et qui s’est révélé chaotique. Déçu de nos amis qui n’ont pas réagi comme on le souhaitait. Déçu d’une création dans laquelle on a mis tout notre cœur mais qui n’a pas rencontré le succès escompté. Déçu de nous-même parce qu’on aurait aimé répondre différemment. La déception est partout et elle semble nous toucher essentiellement négativement. On se sent vulnérable, la peur nous saisit, on anticipe les futurs échecs. L’anxiété monte. Face à la déception, j’ai eu souvent envie de me cacher sous ma couette et de ne plus jamais en sortir. Mais bien que je me méfie des émotions négatives que l’on veut transformer positivement, il faut avouer qu’il y a quelque chose de passionnant dans la déception. On dit souvent que pour ne pas être déçu, il faut être « réaliste », on affirme que le meilleur rempart est d’arrêter de vouloir « décrocher la lune ». La méthode infaillible, pour ne pas être déçu, serait ne pas trop attendre des choses, des gens, et même, de la vie. C’est sans doute très pertinent, et je sais que nombreux sont ceux qui ici rejoindront cette idée. Cependant, même si cela me serait bénéfique, je n’ai pas du tout envie d’y adhérer, je n’ai pas envie de me résigner. Je ne veux pas vivre sans envisager que chaque parcelle de vie peut être grandiose, que les gens sont extraordinaires, et que le travail trouve un heureux écho. Mes larmes de déception sont à la hauteur de la foi et l’amour que je mets dans les choses. Alors, une fois apaisé, ce qu’il reste, c’est la possibilité de comprendre, d’ajuster, de travailler autrement, d’exprimer, de se faire aider. Et encore, et toujours, d’espérer. Je vous souhaite la lune et les étoiles avec. #Bonjour

85 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout