• Marie Robert

Ceci n’est pas idiot.


Ceci n’est pas idiot. C’est fou toutes les heures qu’on a passé à parler d’amour lorsqu’on était adolescent. Dans le couloir entre deux cours, dans les toilettes pour échapper aux surveillants, dans la cour, à la pause déjeuner, ou au téléphone, savourant le forfait millenium capable de repousser toutes les limites du temps. Comment oublier, ces conversations infinies n’ayant pas d’autre but, ni d’autre ambition, que de décortiquer l’amour, la romance, le désir ? Ces séances entières dédiées à l’interprétation d’un regard, d’un texto, d’un mot lâché pendant la classe d’espagnol ? L’adolescence fait de l’amour sa grande affaire, son gouffre, et sa nécessité. Des timides aux mal à l’aise, des premiers de classe aux rebelles du lycée, l’amour, ou du moins, l’idée qu’on s’en fait, est une eau dans laquelle on rêve de plonger. Et puis, le vertige des années finit par nous happer. Notre esprit balbutie, et peine à se souvenir des émois, des odeurs, des hontes insurmontables et des joies insensées. L’amour n’a pas disparu, mais il n’envahit plus les pages de nos agendas. Il est un socle, un horizon. Le lieu de nos sécurités, de notre confort, de nos constructions. L’amour n’est plus sujet, car son eau s’est infiltrée dans nos vies. Elle se glisse et se faufile, parmi les dossiers, les enfants, les machines à laver, les baby-sitters, les listes de courses, les petites trahisons et les grandes déceptions. Et c’est tant mieux, car l’amour tire sa force de ses transformations. Mais peut-être que parfois, il faudrait avoir le courage de déconstruire la courbe des jours, en regardant nos quotidiens à l’aune de nos yeux d’adolescents. Avec fièvre, agitation, fierté. Comme si nous venions de croiser l’autre à la sortie du Lycée. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours tenté d’écrire l’amour pour ne jamais laisser ce sentiment être aspiré par le néant des jours. « Suis-je amoureux ? - Oui, puisque j'attends. » - Barthes. Je vous souhaite une journée où l’amour demeure la plus grande et la plus urgente des affaires. #Bonjour

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout