• Marie Robert

Ceci n’est pas flou.


Quelle est la première chose que nos yeux ont contemplé ce matin ? Et au fil des heures du jour, sur quoi décidons-nous de faire reposer notre vision ? Qu’est-ce cela implique de regarder dans le vide ou de nous focaliser sur l’écran bleuté de nos téléphones ? Comment appréhende-t-on notre existence quand nos points d’horizon sont nos soucis à venir, notre nez qu’on juge trop gros ou nos enfants prêts à être réveillés ? De quelle façon se comportent le corps et l’âme, selon qu’on les soumet à ces différents paysages ? Il existe en yoga la notion de « Drishti », c’est la concentration du regard sur un lieu du corps pendant l’exécution d’une posture, en particulier, lorsque celle-ci est maintenue pendant plusieurs respirations. Cet effort de fixer une seule position permet d’accentuer la concentration, mais influence aussi le placement des épaules, du dos, des bras. L’exercice permet de saisir que nos yeux sont une ouverture sur le monde mais aussi le socle de notre intériorité. Peut-être finalement, que le regard n’est pas une question d’œil, mais plutôt une question de manière : c’est une manière d’approcher le réel, ce réel que l’on peut « voir » mais que l’on peut aussi « regarder » sous différents angles. Est-ce que cela revient au même ? La philosophie dissocie la vue et le regard, car le second serait subjectif, anglé, et aurait un sens, presque indépendamment de son objet, une poésie propre à celui qui contemple. La mer par exemple, peut à la fois être un chaos de goutte, une surface inquiétante, un ensemble d’eau salé, des vagues ordonnées…etc. Pareil pour notre journée, qui selon la façon dont on la contemple sera un tunnel de rendez-vous et de contrariétés ou un réceptacle d’opportunités. Tout ce qui est autour de nous répond à ce jeu double, celui de voir les faits bruts ou de les regarder à l’aune de nos secousses intimes. Il n’y a pas de bonne de manière de faire, juste notre vue à aiguiser. Je vous souhaite une journée de douce observation.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.