• Marie Robert

Ceci n’est pas figé.


Ceci n’est pas figé. Il y a une chose qui m’a marqué durant mes études, et qui continue de m'interpeller dans certains milieux : c’est le sentiment de supériorité que confère « la Culture ». Alors évidemment, il serait insensé à l’heure où la pensée est menacée, et à celle, où notre taux d’attention se segmente en quinze petites secondes, de dénigrer la grandeur de l’apprentissage, encore moins son absolue nécessité. Et pourtant, aussi essentielle soit-elle, la notion de « culture » m’intrigue. Au fond, qu’est-ce que ça veut dire « être cultivé » ? Est-ce un nombre de références qu’il faut connaître absolument ? Si oui, lesquelles ? Est-ce un luxe réservé à certaines catégories sociales ? Est-ce une approche relative à notre cadre d’origine ? Le terme de « culture » peut être compris de deux façons : soit comme quelque chose qui « élève », un peu comme la puériculture qui cherche à « élever » les enfants. Soit comme des manières de penser ou d’agir, propres à un groupe donné, par exemple, la culture japonaise ou la culture d’entreprise. Si on suit le premier sens, il y a effectivement l’idée que la culture fait forcément progresser, qu’elle nous rend meilleur, qu’elle nous met à l’abri. Pourtant, est-ce juste ? Est-ce que pouvoir citer des livres ou des peintres nous rend plus humains ? J’en doute. Je connais bien trop de salauds cultivés pour croire à cette définition. Si on préfère l’autre sens, la culture n’est ni bonne ni mauvaise, elle est une simple construction sociale. Et lorsqu’on appartient à un terreau culturel qui nous déplaît, nous avons bien évidemment la possibilité de nous ajuster et d’en sortir, car si la culture est une construction, elle peut aussi se déconstruire. En somme, il n’existe pas uniquement « la Culture » avec un grand C, celle dont se gargarisent certains ou celle qui fait honte à ceux qui se sentent à l’écart. Il y a, au contraire, les cultures, avec des centaines de petits c, avec des énigmes, des incompréhensions, des questionnements, et des fascinations. C’est l’objet de mon dernier podcast sorti hier. Et aussi celui de nos plus beaux partages. Je nous souhaite de nous faire découvrir nos cultures. #Bonjour

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout