• Marie Robert

Ceci n'est pas donné.

Ceci n’est pas donné. La semaine dernière, je lisais le dernier livre de Monica Sabolo, La Vie clandestine. Il y aurait mille choses à dire à ce propos, mais ce qui m’a le plus interpelé, c’est d’observer à quel point en commençant le texte, nous n’avons pas la moindre idée du sujet dont il sera réellement question. Et à quel point durant les premières pages, le lecteur comme l’auteure, ne semblent pas tout à fait savoir où ils vont. Il se passe des choses, les lignes sont noircies de mots, on ne s’ennuie pas, on est intéressé par le thème, mais une étrange atmosphère demeure. Où va-t-on ? Qu’est-ce qui se joue derrière la façade ? Qu’est-ce qui se prépare derrière le premier plan ? Quand va-t-on découvrir la véritable intrigue ? Celle qui continuera à nous habiter une fois le livre fermé ? Celle qui va contenir toute la tension narrative et toute l’émotion en présence ? Le sujet, le véritable sujet du livre, finit par surgir sans qu’on s’y attende. Il nous dépasse, nous submerge, comme s’il avait toujours été là, et que pourtant, nous ne l’avions pas vu. En réfléchissant à cette idée, je me suis dit que le processus était le même dans la vie. Nous traversons nos journées, nos relations, nos professions sans toujours être en mesure de définir ce qui dans ces espaces compte vraiment. Le phénomène est encore plus marquant lorsqu’on rencontre quelqu’un. Qui peut savoir le rôle que cette personne va jouer dans notre histoire ? Qui peut deviner au moment des présentations ce que deviendra cet individu pour nous ? Quel sera le « sujet » de nos liens ? Un soutien passager ? Le père de nos enfants ? Un associé ? Une histoire d’amour ? Une amitié de vingt ans ? Une trahison à venir ? Impossible de le deviner. Cet abandon n’a rien d’évident. Cependant, il faut plonger. Non pas attendre que les choses nous soient immédiatement données, mais laisser l’expérience faire son œuvre. Et vivre, comme on écrit, en acceptant que les phrases nous bercent et qu’elles nous emmènent quelque part, dans un lieu insoupçonné, et qui, pourtant, nous attend. Je vous souhaite de découvrir votre sujet. #Bonjour@monicasabolo


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout