• Marie Robert

Ceci n’est pas banal.


Ceci n’est pas banal. Comment avez-vous classé votre bibliothèque ? Méticuleusement, en respectant un ordre objectif ? Affectivement, en tenant compte des époques de votre vie ou des cadeaux qui vous ont été faits ? A l’arrache, sans même penser à la notion de classement ? Ou encore par usage, en fonction de vos besoins du moment ? Bien entendu, cette question peut paraître d’un ennui abyssal, voire même, si absurde que vous renoncez à lire la suite. Certains n’ont peut-être pas de bibliothèque, et d’autres se demandent si je n’ai pas pris un coup de chaud. Et pourtant, ce sont dans les questions les plus triviales qu’on aperçoit ce « quelque chose » qui compte et qui raconte une part incontournable de notre identité. Il y a peu de temps, dans une de ses excellentes émissions, « Sans oser le demander », Matthieu Garrigou Lagrange évoquait avec son invité, quels avaient été dans l’histoire, les différents types de rangements possibles. Parmi les plus célèbres, il y avait celui de Melvil Dewey, qui en 1876, avait divisé l’ensemble des livres en dix catégories s’appuyant sur dix questions fondamentales : comment organise-t-on l’information ? Qui suis-je ? Pourquoi sommes-nous là ? Comment communiquons-nous avec les autres ? Comment expliquer les choses autour de moi ? Comment contrôler ce qui m’entoure ? Que faire de mon temps libre ? Quelles sont les histoires de nos vies ? Comment était le monde dans le passé et aujourd’hui ? Son organisation voulait répondre à ces grandes énigmes car il était convaincu que la manière dont était structurée sa bibliothèque décrivait un état du monde. Mais n’est-ce pas pareil dans tous les domaines de notre vie ? La manière dont nous organisons nos espaces, la façon dont nous consommons, la vitesse à laquelle nous parlons, ce que nous décidons de regarder ou non, ce que nous portons, les gens avec qui nous nous lions, etc., ne sont pas le fruit d’un hasard. Même si on ne s’en rend pas toujours compte, tout ces systèmes qui nous entourent répondent à des micros-décisions, à des récits, à des éducations. Nous correspondent-ils ? Où voulons-nous réorganiser nos étagères ? Je vous souhaite un heureux classement. #Bonjour

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout