• Marie Robert

Ceci n'est pas à craindre.

Ceci n’est pas à craindre. Cette nuit, j’ai réfléchi à une expérience que j’avais lu chez Roger-Pol Droit. Vous êtes-vous déjà retrouvés dans le noir ? Cherchant à tâtons un repère en pleine coupure d’électricité ? C’est une expérience curieuse, souvent dérangeante. La pièce a beau être familière, le genre d’espace qu’en journée nous connaissons par cœur, il faut avouer qu’une fois plongés dans l’obscurité, tout semble changé. Les volumes nous échappent, la mesure des distances se dissout, plus rien ne semble à sa place, l’armoire nous agresse, le lit nous menace, et nous sommes littéralement « désorientés », c’est-à-dire que nous ne savons plus exactement comment avancer. Il y a quelque chose de paniquant à l’idée d’être soudain si malmené. Notre respiration devient haletante, les membres se crispent, et chez certains, la panique envahit tout le corps alors qu’il n’y a pas de danger réel, si ce n’est le sentiment vertigineux d’être perdu. Et voilà tout l’enjeu, tout le péril de la nuit, certes, mais aussi de la vie en général : la peur de se perdre, de ne plus savoir quel est son chemin, quelle est sa voie. Se perdre dans notre chambre, dans nos métiers, dans nos relations, dans nos émotions, dans notre existence. Se lever hagard et se demander : « qu’est-ce que je fous là ? ». Pourquoi cela fait-il si peur ? Pourquoi engageons-nous tous nos mécanismes de défense ? Le plus étrange est sans doute que lorsqu’on accepte la perte, c’est bien là qu’on commence à redécouvrir le monde autour de nous. C’est en embrassant l’obscurité que nos mains peu à peu trouvent leurs appuis, comme lorsque nous sommes au bout du monde et qu’on s’abandonne à l’ailleurs au lieu de lutter pour retrouver nos habitudes. La perte est une opportunité de construction, la seule façon de réaménager notre perception. « C’est seulement lorsque nous sommes perdus, autrement dit lorsque nous avons perdu le monde, que nous commençons à la trouver » - Thoreau. Je vous souhaite la plus confiante des explorations. #Bonjour


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout