• Marie Robert

Ceci n’attend que vous



Et peut se créer partout. Pris dans le vertige de la vie contemporaine, nous sommes souvent totalement épuisés, parce que nous nous imposons une cadence qui n’est pas la nôtre. Repoussant les limites, nous sacrifions chaque jour un peu plus notre nature profonde, sans vraiment savoir après quoi nous courrons. Et c’est précisément la vanité de cette course, que Montaigne dénonce farouchement. Pour lui, rien n’est plus inutile que chercher à conquérir les honneurs, l’argent, la gloire ou l’immortalité. Ce que nous érigeons comme des objectifs sont bien souvent des illusions, qui plutôt que nous porter et nous motiver, nous coupent un peu plus de nous-mêmes. Il fait l’éloge du calme mais pour autant, il ne faut pas croire qu’il vante l’oisiveté ou le renoncement. Chez lui, rien ne nous invite à rester dans notre lit. Son enjeu est ailleurs, il s’agit précisément de respecter son propre rythme : « notre grand et glorieux chef d’œuvre, c’est de vivre à propos ». Vivre à propos. Trouver sa cadence. Au delà de nos contraires, déterminer nos priorités. S’assoir un instant. Etre là, présent à nous-même et à ce que l’on fait. Cet appel à l’écoute et à l’introspection, fonde la pensée de Montaigne, où l’individu s’ancre en lui-même, accorde son corps et son âme pour jouir de ce que lui offre l’existence. Ce n’est pas un luxe inaccessible, c’est un espace à dégager en nous. Une résistance.

0 vue0 commentaire

©2020 par Philosophy is sexy.