• Marie Robert

Ceci n’a pas de logique



Et c’est tant mieux. Combien de décisions allons nous prendre en cette rentrée ? Combien de raisonnements allons nous mettre en place pour justifier nos choix ? On confond souvent la décision et le choix. Le choix est rationnel, explicable, mesuré. On pèse le pour et le contre, on peaufine des tableaux pour récapituler les enjeux, bref, on choisit avec tout la rigueur de notre conscience. Car choisir, c’est être en maîtrise des conséquences, c’est endiguer le hasard, avoir des certitudes. Mais est-ce toujours possible d’arbitrer notre vie de cette façon ? Si nous attendions toujours d’être certain, ne serions-nous pas contraint de rester lover sur notre canapé en regardant passer les jours ? La décision, elle, se joue toujours en dehors de la raison. A l’inverse du choix, elle est le coup de folie qui modifie tout. La puissance intime qui nous dicte d’aller là où notre cœur nous porte. La décision n’est pas toujours compréhensible, ni facile à partager ou faire accepter aux autres, mais elle est capitale car elle repose sur l’écoute de notre mouvement intime. Elle ne garantit rien, mais transforme notre destinée. A la rigueur, elle répond par le panache. Parfois, égoïste mais toujours salvatrice, sur le long terme, c’est elle qui nous réconcilie avec le monde. Sauter dans un train au petit jour, et voir venir. La décision n’est pas à craindre. Écoutez-vous, suivez vos intuitions et laissez vous traverser par vos ouragans intimes, ils apportent de la lumière. Qu’allons nous décider aujourd’hui ?

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout