• Marie Robert

Ceci n’a pas été laissé au hasard.



Mais se construit au fil d’une négociation constante avec soi. Qu’est-ce qu’il se joue pendant ces quelques minutes avant l’effort, ces quelques minutes avant de s’y mettre, avant de se résoudre à enclencher le corps, à réveiller la tête ? Dans cet espace suspendu où l’on débat avec soi-même pour rester dans son lit, dans son confort, dans ses habitudes ? Où l’on se convainc que demain se sera mieux, que demain on trouvera le courage, où l’on repousse la nécessité... Et si c’était plutôt en refusant de céder à l’habitude et à l’inaction qu’avait lieu le véritable rendez-vous avec soi ? C’est peut-être précisément dans ce dépassement, qu’on se découvre, dans ce pas, qui précédera un autre pas, dans cet effort dessinant nos contours parce qu’il nous rend vivant, maître d’une existence attendant qu’on la dessine. Qui a déjà regretté un entraînement ? Le corps et l’esprit méritent que l’on pose sur eux ce regard de confiance. L’important n’est pas de gagner, ni de participer, mais de s’entraîner, d’aller chercher la puissance que nous avons tous au fond de nous, d’aller récolter le fruit de notre fierté. Celle qui ne provient que de nous-mêmes. Nous nous devons ce cadeau.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout