• Marie Robert

Ceci est une zone mystérieuse.


Et puis tout à coup vient la confidence. Le point de basculement dans une conversation qui se contentait de décliner des faits épars. Tout à coup, on rentre dans un domaine sauvage, la lumière se tamise pour devenir intimité. Chez une personne ou une chose, l’intime désigne ce qui est « le plus intérieur », ce domaine inaccessible dans le quotidien, cette porte secrète à l’abri d’une ouverture. Mais en latin, le terme signifie en même temps la relation aux autres. Ces rares individus avec qui précisément « on est intime », ou plutôt avec qui « on a des relations intimes ». Quel étrange territoire que celui qui dit à la fois le retrait et le partage. C’est bien autre chose que de l’impudeur, qui suppose qu’on s’expose à l’autre sans même qu’il l’ait souhaité. Ce n’est pas non plus de l’égocentrisme, qui fait de nos nombrils un paysage enviable, c’est le fait de suspendre un instant les barrières, le quant-à-soi, et toutes les formes de distances, pour se livrer tel quel. Nu, vulnérable, bouleversant, en colère, paisible, anxieux, amoureux, libre ou écrasé. Sans le confort des fioritures. L’intime se respecte, ne se force pas. Le philosophe François Jullien explique dans « De l’intime. Loin du bruyant amour » que « pour que s’établisse de l’intime, il faut que soit déjouée la clôture des sujets, défaite la frontière entre le « dedans » et le « dehors » de deux êtres humains ». Alors peut-être est-il intéressant de se demander avec qui sommes-nous intime ? Que faut-il pour s’autoriser à l’être ? La confiance du temps ? Ou au contraire le regard neuf d’un inconnu sans jugement ? Car qu’est-ce que cela suppose d’aller au centre de nos cœurs ? De dévoiler ce qu’on ne veut pas montrer à tous ? Pourquoi certains ne parviennent pas à être intime, quand d’autres s’y plongent si facilement ? Je n’ai pas les réponses. Je n’ai qu’une fréquence qui fait palpiter mon ventre, agiter mes mains, trembler ma voix. L’intime comme un plein, face au vide du monde. Je vous souhaite une journée où vos territoires se montrent à convenance.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout