• Marie Robert

Ceci est une toile de cinéma.


Ceci est une toile de cinéma. Je crois qu’il y a une question que je me pose presque tous les matins : de quoi se souviendra-t-on ? Quelles seront les images qui nous reviendront quand viendra le crépuscule, quand on sera coincé dans un ascenseur, quand il fera très sombre et très froid, quand les forces nous abandonneront, quand tout aura changé autour de nous ? Est-ce qu’on se rappellera que certains conducteurs accrochent des sapins parfumés à leur rétroviseur ? Est-ce qu’on se souviendra qu’on payait des chocolats chauds avec des pièces de 10 francs au Lycée ? Est-ce qu’on sera capable de décrire l’odeur du parfum de notre maman ? Est-ce qu’on aura en tête notre ivresse sur un trottoir un soir d’été ? Est-ce qu’on arrivera à décrire la beauté du Parthénon, la majesté de Versailles et le luxe d’un café serré dans un PMU ? Est-ce qu’on se remémorera le plissement des yeux de ceux qu’on a aimé ? La vérité, c’est que je ne suis pas certaine qu’on puisse répondre à ces questions, cependant je sais une chose, c’est que jusqu’à présent, ce dont je me souviens c’est de tout ce que j’ai vécu avec les autres. Bien plus que mes sensations, bien plus que mes pensées intimes, je me souviens des instants partagés. Comme si les individus, dans la beauté, et parfois même dans la chute, donnaient de la matière à la mémoire, comme si c’était eux qui lui permettait de s’incarner et de ne pas s’évaporer. Je ne suis pas très à l’aise ces temps-ci avec l’euphorie des cadeaux de Noël, je ne parviens pas à être dans le ton, mais je me dis que ce qu’on peut s’offrir, et je le dis vraiment avec une entière sincérité, c’est de remplir nos coffres à souvenirs en vivant des choses ensemble. Tout sera balayé, oublié, consumé, mais s’il doit rester une trace, une bien modeste trace, elle s’inscrira dans les chansons qu’on aura chanté à l’arrière de la voiture, dans les verres qu’on aura fait trinquer et dans les après-midis où on se sera baladé. A nos amours, à nos amis, aux inconnus qui empêchent le néant. Je nous souhaite d’offrir l’infini. #Bonjour Photo : @vickydaze

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout