• Marie Robert

Ceci est une toile.


Ceci est une toile. Parmi tous les films que j’aime, ceux qui m’émeuvent particulièrement mettent souvent en scène des sagas familiales ou des amitiés que l’on suit sur plusieurs décennies. Je me souviens, encore bouleversée, du film de Marco Tullio Giordana, « Nos meilleures années », sorti en 2003. En deux fois trois heures, on assiste, médusé, aux destins deux frères, Nicola et Matteo, dont les vies basculent lorsqu’ils font la connaissance de Giorgia. On les découvre à 20 ans, on les suit jusqu’à 60, avec en fond, une incroyable fresque historique sur l’Italie entre 1966 et 2000. Je prends un plaisir particulier à voir le tourbillon de leur existence se jouant sur un écran en accéléré, et de quelles façons les hasards, les choix, les renoncements, nous emmènent dans des lieux qu’ils ne soupçonnaient pas. Observer les personnages, c’est faire écho à notre propre vertige. Au fond, tout passe si vite. Quelle symphonie sommes-nous en train de jouer au moment où vous me lisez ? Mais, peut-être, y a-t-il quelque chose de plus qui m’interpelle dans ce type de fiction. C’est la question des amitiés durables. Elles sont comme un fil, qui sur près de 40 ans, résiste à toutes les déchirures. Les désaccords, les aléas, les coups du sort, n’empêchent pas les protagonistes de se retrouver. Ici, le cinéma nous invite à réfléchir à cette énigme : comment se fait-il que certains liens durent ? Comment se fait-il qu’il existe des individus qu’on ne perde pas de vue dans un monde où pourtant, tout est changement, errance, oubli et consommation ? Une réponse sans doute réside dans la volonté que l’on met mutuellement dans une relation, dans les efforts qu’imposent toute construction. Dans les messages envoyés, les anniversaires célébrés, les souvenirs fabriqués, les coups durs soutenus, les présences indispensables aux moments clés. Ce n’est pas simple, c’est engageant, et ça demande souvent de se décentrer, mais quelle émotion lorsque nous regarderons le film de nos jours. Lorsque nous pourrons dire qu’ensemble, nous avons vécu nos meilleures années. Je vous souhaite la fougue et le courage. #Bonjour

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout