• Marie Robert

Ceci est une solidarité mystérieuse



Parmi toutes les choses qui me touchent, et elles sont nombreuses, il y en a une qui n’est ni un concept purement philosophique, ni une notion aisée à circonscrire, mais qui est pourtant l’une des choses qui me rend le plus heureuse au monde : le soutien. L’idée bouleversante que l’existence devient plus facile lorsqu’on décide d’offrir ses compétences, son temps, son expertise, son argent, son sourire, sa main, ses encouragements, son talent ou son réseau, à l’Autre qui en a besoin à un instant précis. Qu’il soit intime ou inconnu, rencontre d’une vie ou d’un jour, pour du vital ou du superflu, ce moment crucial où le soutien devient une évidence est je crois, ce qui m’apaise le plus lorsque je pense à ce dont nous sommes collectivement capables. Pas de grandiose, ni d’ostentatoire. Juste des micro-actions qui réagencent un peu ce monde. La joie d’être en mesure de répondre à une demande. Sans rien n’attendre en retour. Sans effort particulier à fournir. Mais en apportant l’aide adéquate, qui permettra à son destinataire de négocier le virage qui lui fait face avec un peu plus de fluidité. Comme si nous étions tous en mesure de dire oui à la question : « Y-a-t-il un médecin dans la salle ? » et qu’il suffisait de changer le terme en présence. Un retraité qui vient lire des histoires à l’école, un CV pour un stage à faire circuler, une voiture à prêter en vue d’un déménagement, les clés d’un appart inoccupé, un coup de mains sur un exo, un texte à écrire pour sublimer un projet, un appel pour souhaiter bonne chance, un repas suspendu laissé dans un restau solidaire, un cours de français donné à quelqu’un qui ne connait pas la langue, une lettre de recommandation, un regard de confiance…mille choses à faire. Rien d’héroïque, rien de niais, simplement un peu d’humain. Ce fil qui se tend entre nous. Et dont Instagram peut-être un précieux relais. Un univers un peu plus en place, un peu plus doux.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout