• Marie Robert

Ceci est une seconde proposition



Si dans le judaïsme, le passage signifiant Pessah est celui de la traversée de la mer rouge à pieds, dans la Pâques chrétienne, c'est le moment où Jésus passe de la mort à la vie. Le jeudi soir, juste avant son arrestation, Jésus partage avec ses apôtres du pain et du vin, car ici encore on se nourrit de ce que l'on est, on entremêle les significations et les symboles. Dans la nuit, Jésus est arrêté, jugé puis condamné à mort. Il est crucifié le vendredi. Mais le premier jour de la semaine selon le calendrier juif, c'est-à-dire le dimanche pour nous, Jésus « passe » de la mort à la vie. Il est vivant, car Dieu l'a ressuscité. Pâques est le souvenir de ce dernier repas, de la mort et de la résurrection de Jésus, mais aussi un instant pour se rappeler que l'espoir est invincible et que la vie est une succession de traversées. Au delà des croyances, Pessah et Pâques sont des récits philosophiques parce qu’ils évoquent l’idée d’une transformation. La capacité à être autre.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout