• Marie Robert

Ceci est une proposition.


Ceci est une proposition. Elles sont là. Toujours là. Et habillent fidèlement nos extrémités. Elles sont là dans la caresse, là dans l’action, là dans l’ouvrage, là dans le dialogue, là dans l’usage, et parfois, même là, dans la violence qui dévore. Nos mains, quelles que soient nos vies, ne nous quittent pas. Elles sont les instruments de tous nos actes, les seuls outils dont nous ne pouvons pas nous passer. Elles nous permettent de manipuler le monde, de le toucher, de le bâtir, afin que nos vœux soient accomplis. On les montre pour voter, pour sceller, pour unir. On les lève pour désapprouver, le poing serré et pour désobéir. Attachées, on nous prive littéralement de notre liberté. Défaillantes, on fait face des gouffres de difficultés. Nous vivons et traversons l’existence grâce à nos mains. Dans son ouvrage nommé « Mains », le philosophe et psychanalyste Darian Leader, questionne ce curieux emblème. De l’Antiquité à la révolution numérique, il tente de comprendre comment nous avons évolué à travers elles. Que faisons-nous de nos poignes ? Que suis-je en train de signifier en notant des caractères sur un écran tactile ? Qu’est-ce que nos mains racontent de notre culture et de notre quotidien ? Nos contes, nos mythes, nos religions, notre histoire et même notre cinéma, sont remplies de mains. De la main du nourrisson tétant le sein de sa mère au smartphone comme nouvel objet transitionnel, de la main du Diable et celle de Dieu, des gestes de la rhétorique aux les mains jointes de la prière, de l’arme de poing aux mains dans les poches, du cliquetis des aiguilles à tricoter, de la Bible à Adam Smith, en passant par Terminator, son texte fait de l’histoire de l’humanité une histoire des mains, rappelant comme Aristote, que le propre de l’homme est « tout saisir et de tout tenir ». Mais derrière ce panorama passionnant, se dévoile une question saisissante : est-ce qu’il y aurait un risque à garder nos mains inactives ? Que se passerait-il si nous les laissions, un instant, inertes ? Prêtes à accueillir la douceur de l’aube ? Je vous souhaite d’avoir les mains ouvertes. Merci à @masha_k_yoga pour cette belle découverte. #Bonjour

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout