• Marie Robert

Ceci est une parade.


Ceci est une parade. « Mais ne prends pas cet air si fier ! ». Les paroles sont saisies au hasard d’une rue, et immédiatement, mon esprit enclenche mon imaginaire et ma réflexion. Est-ce un impair que d’être fier, est-ce céder à une dangereuse sirène ? La prétention est la croyance en un privilège illusoire, mais est-ce le cas de la fierté ? Quelle est la dernière fois que nous avons été fiers ? Quel est l’ultime souvenir de ce petit frisson rougissant ? Et qu’est-ce que cela suppose que d’apprendre à être fier de soi ? Et à être fier des autres sans jalousie ? Quelle curieuse sensation que la fierté. Avoir le regard haut, le cou redressé, la tête droite. La fierté parade. Elle est une incarnation, celle d’être ce que l’on a choisi d’être, quitte à afficher sa différence, quitte à faire entendre ses décisions. Elle est une allure, une attitude, une posture. Parfois, elle est un sens de la sape ou un goût du bon mot. Elle n’est pas une acquisition, pas un palmarès, encore moins une compétition. Elle est une décision, et même, une politique, car elle suppose d’avoir construit un système, d’avoir pris à bras le corps une organisation et de s’être positionné dedans. Pour Aristote, la fierté se nomme « magnanimité », il la considère comme la vertu la plus importante, celle qui couronne toutes les autres. Elle est une voie de l’équilibre entre la vanité et l’humilité : « L’homme magnanime est celui qui se juge digne de grandes choses et en est effectivement digne ». Loin du lâche qui renonce, du timoré qui ignore, de l’arrogant qui se pavane, le fier est solide sur ses appuis. Et puis peut-être que manifester sa fierté, est aussi la plus jolie des façons de répondre à l’humiliation, aux prophéties, aux jugements. La fierté nous aide à obtenir quelque chose de plus puissant encore que des réparations, elle est un tremplin vers la reconnaissance de ce que nous sommes. Soyons fiers. De nous, des autres, de ce chemin accompli, de ces batailles menées, de ces luttes qui nous ont fondées. Je vous souhaite de rougir de fierté #Bonjour

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout