• Marie Robert

Ceci est une page remplie de mots.


Ceci est une page remplie de mots. C’est étrange de constater qu’il y a mille façons de considérer notre journée. On peut l’observer comme un ensemble d’heures qu’il faut habiter avant le luxe du repos, comme un espace que nous devons remplir de tâches, nécessaires, alimentaires, passionnantes, ennuyeuses ou futiles. Se doucher, régler sa facture d’électricité, laver sa housse de couette, acheter du céleri, enchaîner des rendez-vous, faire danser nos doigts sur le clavier, soumettre nos rétines à des centaines d’images. Quelle curieuse course en avant que celle du quotidien. Mais peut-être y a-t-il une autre manière de voir l’enveloppe de nos jours. Que se passerait-il si nous percevions nos journées comme un livre dont on tourne les pages ? S’il n’y avait que des signes qu’ils ne tenaient qu’à nous d’interpréter ? Car finalement, sur quoi décidons-nous de nous arrêter ? A quoi donnons-nous de l’importance ? Pourquoi avons-nous balayé si rapidement le rayon de soleil surgissant depuis la fenêtre ? Pourquoi n’avons nous pas prêté attention à notre lapsus, pas plus qu’au regard de l’inconnu croisé en bas de notre immeuble ? Pourquoi être sans cesse dans le faire et dans le dire, quand on peut aussi être dans le percevoir ? Quels sont tous ces signaux qui donnent une autre teinte à notre vie ? N’est-ce pas une prodigieuse liberté que de lire notre journée autrement qu’en la consommant ? Que d’ouvrir les yeux sur ce monde qu’on ne connaîtra qu’une fois ? Que d’en saisir chaque étrangeté ? Que de le soumettre à notre étonnement ? Ce n’est pas une absurdité, encore moins de l’oisiveté. C’est une résistance, à la violence, à la médiocrité, à la folie, à la vulgarité, à l’indifférence. C’est en refusant les ravages, les commérages, les jalousies et les insultes, qu’on retrouve le fil de notre livre. Ça n’a rien de facile, mais c’est en renouant avec leur poésie, qu’on apprend peu à peu à prendre soin de nos récits. Je vous souhaite de raconter la plus douce des histoires. #Bonjour Crédit : @julietteabitbol

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout