• Marie Robert

Ceci est une nouveauté.


Ceci est une nouveauté. Il va nous en falloir du courage, de la patience, de la ténacité, de l’espoir et de l’humour pour traverser ces prochains mois. Il va nous en falloir de la réflexion pour questionner tout ce qui nous arrive . Pour faire que ces secousses, ces angoisses, ces révélations, ces désaccords, ne nous laissent pas hagard. Je dis souvent que cela fait 17 ans que j’étudie la philosophie, et sans emphase, je peux dire qu’elle m’a sauvé la vie, ou du moins, qu’elle m’a permise de la traverser avec un peu plus de cohérence. Mais je ne l’aurais sans doute pas autant considérée, si je ne l’avais pas transmise. D’abord, dans les salles de classe, et puis peu à peu ici où là, au sein d’espaces toujours renouvelés, et pourtant, habitée par le même élan, non pas celui de transmettre un savoir figé mais celui de tendre une hypothèse dont l’autre s’empare. Je n’avance que parce qu’on me répond, que parce que celui en face ne saisit pas la même chose que moi. Et pour poursuivre ce chemin, j’ai décidé de proposer des cours en ligne sur Zoom. A suivre n’importe où. Des cours ouverts à tous. Elèves de terminales en détresse. Néophytes curieux de muscler leur esprit. Passionnés de culture générale. Adeptes du pas de côté. Travailleurs en quête de sens. Traumatisés de la philo. Timides cherchant l’audace. Qu’importe le profil, pourvu qu’il ait l’envie. Et qu’on bouscule, sans la trahir, cette discipline si bourgeoise, si élitiste, si blanche, si masculine, si terrorisante, et pourtant si précieuse. Mes ateliers proposent des parcours qui, en trois séances, décortiquent un thème. Aucune connaissance n’est requise, la seule exigence est celle de l’étonnement. Car il n’est jamais trop tard pour apprendre, pour comprendre, pour faire du savoir, une matière vivante. Afin de s’inscrire, un site internet, que je dois au talent de @adesc et qui conviendra peut-être aux réfractaires des réseaux sociaux : philosophyissexy.fr rubrique « cours en ligne ». Le lien est dans la bio. Le premier parcours se nomme « A la recherche du bonheur perdu ». Je crois qu’il s’accorde assez bien à l’année 2020. Lien dans ma bio. Je vous souhaite une journée où les cœurs se portent haut.

85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout