• Marie Robert

Ceci est une lettre d’amour.


Ceci est une lettre d’amour. Cette semaine, j’ai perdu confiance en moi. Ce n’est pas vraiment que cette confiance ait un jour été solide, mais disons que ces derniers jours, son socle est devenu particulièrement mouvant. C’est assez pernicieux comme phénomène, le doute s’immisce doucement, on trébuche un peu, on se regarde plus sévèrement que d’habitude, et puis la machine s’enclenche. Cette mélodie si bien connue de l’autocensure. L’insupportable phénomène. La réaction en chaîne. On se trouve nul, donc on renonce, on n’ose plus, on ne crée plus, on n’avance plus, et in fine, on se trouve encore plus nul. C’est étonnant comme ça se met en place facilement. Comme ça conquiert tout le corps. Comme ça paralyse l’esprit. Comme ça abîme nos rapports à autrui. On en veut aux autres d’être témoins du spectacle affligeant que constitue notre personne. On s’en veut d’être si pénible. Et on ajoute une couche d’inconfort à notre état. On pourra toujours dire que c’est égocentrique, ça l’est, et que cette histoire de confiance est un caprice pour ceux qui ont le loisir de se regarder, ce sera vrai aussi. On aura beau aligner quelques citations bien senties, toujours est-il que la sensation est bien là. Avoir la nausée de sa personne et vouloir se mettre en retrait du monde. Au fond, je me demande si cette perte n’est qu’une affaire de « soi », si l’absence de confiance n’est pas plutôt une absence de confiance en l’autre, en sa capacité à nous aimer tel quel et en la capacité du sol à nous porter quoiqu’il arrive. Le manque de confiance met en péril notre croyance relationnelle, elle est en dialogue avec un possible abandon. Elle craquèle nos évidences et fait de la confiance en la vie un horizon obscur. Alors à l’issue de cette semaine pesante, je n’ai pas de méthode, mais une certitude, à défaut d’avoir confiance en moi, je veux avoir confiance en l’autre. Une confiance à l’aune de mon amour pour les gens. Je vous souhaite une journée de repos et de tendresse infinie. #Bonjour#Matin

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.