• Marie Robert

Ceci est une leçon.


Ceci est une leçon. Hier, j’ai fait un atelier philo avec les enfants de l’école de Marseille. Initialement, le thème prévu était la santé. Et puis au regard de l’actualité et de leurs esprits saturés d’images, de peurs et de confusions, nous avons décidé de changer de perspective, et d’aborder la question de la guerre en Ukraine. En quelques secondes, j’ai eu l’impression de convoquer des continents engloutis. L’URSS, l’Union européenne, la chute du mur de Berlin, la seconde guerre mondiale… Chaque fil tiré amenait à d’autres couches de questionnements. Petits enfants du 21e siècle perdus face aux défis d’un monde ayant déjà trop vécu : « Et pourquoi Vladimir Poutine veut un pays plus grand ? Et est-ce que c’est écologique la guerre ? Pourquoi l’Union Européenne, ce n’est pas la même chose que le continent européen ? Comment ça se fait qu’on ne parle pas des autres guerres ? Il n’y a pas des lois qui interdisent de tirer sur des enfants ? Est-ce que les gens qui partent vont récupérer leurs maisons à la fin ? ». Difficile de dérouler le cours de l’histoire sans se trahir, sans simplifier, sans effrayer. A la fin de la séance, je me suis demandée ce que je voulais leur transmettre, au-delà du savoir et de son exigence. J’ai repensé au terme de « mensch ». En allemand, « mensch » désigne « l’être humain » au sens large. En yiddish, ce terme a acquis une connotation morale et une poésie singulière. Un « mensch » est une personne digne d’être admirée, celle qui possède un caractère noble, mais cette noblesse n’est pas domination, au contraire, elle est celle du héros ordinaire, capable de se surpasser et d’agir comme il faut, sans réclamer des honneurs. C’est l’éloge de la fiabilité et de l’amour ample. En somme, être un « mensch », c’est être un type bien. Et comme si la grammaire précédait nos mœurs, le « mensch » est neutre, il s’emploie pour les hommes autant que pour les femmes. Il est ainsi une manière d’appréhender la vie et de faire face à ces méandres. C’est ce à quoi je pense quand je regarde nos élèves : « Soyez des mensch mes chéris et renversez le monde par votre courage ». Je vous souhaite une journée d’exemplarité. #Bonjour

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout