• Marie Robert

Ceci est une leçon



Hier, dans l’une de ses stories, Siham de generationxx demandait ce que signifiait selon nous de « devenir adulte ». La question m’a habitée toute la journée. Comme si le terme ne trouvait pas de définition stable dans mon espace mental. Bien sûr, je sais que chez les Romains, trois conditions étaient requises : être libre, citoyen et surtout chef de famille. Au 18ème siècle, la Révolution française change la donne et inverse le schéma, loin des rituels et des conditions. Elle pose l’idée que « tous les hommes naissent libres et égaux en droit », et dès lors, que chacun devient donc majeur par essence. Seul le déficit mental et les situations de soumission, à son mari ou à ses parents, interfèrent dans ce curieux accomplissement. Et pourtant rien, dans ces catégorisations historiques, ne m’a semblé suffisamment convaincant pour que je m’y tienne. Alors comme souvent, quand je suis perdue, je demande à mes jeunes élèves leur avis. Leurs réponses m’ont saisies. Etre adulte selon eux, c’est en vrac : porter des vestes, pouvoir téléphoner à son amoureux sans se cacher, décider des destinations de vacances, se plaindre du travail, faire des jeux sur le téléphone pendant les réunions, boire du vin très tard, en vouloir à « mamie », faire semblant de rire aux blagues, aller souvent chez le coiffeur, divorcer une ou deux fois, passer son temps sur instagram, ne pas avoir peur de s’endormir, pouvoir désobéir sans être grondé, se fâcher avec des copains d’enfance, et surtout, d’un commun accord « être fatigué ». En les écoutant, j’ai senti des larmes pointer au bord de mes yeux. Etre fatigué, nouveau rituel d’un âge en quête de lui-même. Trop perdu pour s’arrêter. Trop contraint pour prendre soin de lui. Trop désabusé pour s’émerveiller. Alors, j’ai eu envie de les serrer fort dans mes bras et de me laisser envahir par cette vague d’émotion, par cette lucidité d’enfant, tendre et implacable. Tendre parce qu’implacable. Voilà peut-être la seule manière d’être adulte, accepter le chaos qui agite nos têtes et irrigue nos cœurs.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.