• Marie Robert

Ceci est une interrogation.


Ceci est une interrogation. Il y a une chose qui m’interpelle souvent, c’est notre capacité à édicter des leçons, à établir des valeurs, et à dénoncer des pratiques, sans jamais se demander si nous ne participons pas nous-mêmes au système que nous fustigeons. Je travaille dans un univers pédagogique qui rappelle, à juste titre, l'importance de la confiance, de l’écoute, de l’empathie, et par-dessus tout, du respect de chacun. Défendre ces piliers, c’est une manière d’admettre avec lucidité qu’ils ne sont pas si solides, pas si évidents, ni si répandus. Pour ma part, j’ai la conviction profonde qu'il s’agit là de notions indispensables, et incontournables, afin d’évoluer dans une société capable de faire autre chose que s’autodétruire. Ce ne sont pas des mots valises ou des étiquettes bien-pensantes, mais des termes à incarner chaque jour. Pourtant, même si j’ai envie de les défendre avec mon cœur, mes griffes, et mes mots, je suis hantée par une question qui ne me lâche jamais : suis-je vraiment ce en quoi je crois ? Suis-je vraiment en mesure de donner ma confiance ? Suis-je réellement à l’écoute ? Suis-je sincèrement empathique ? Et est-ce que de toute mon âme, je suis respectueuse d’autrui ? Il y a des jours, en plongeant nue dans les eaux profondes de mon être, je crois pouvoir dire oui, ou du moins, je m’y exerce. Et puis, il y en a d’autres, où il m’est impossible de le déterminer parce qu’en vérité je n’en sais rien, et je ne suis pas certaine que la réponse m’appartienne. Car comment savoir si hier je n’ai pas blessé quelqu’un ? Comment savoir si je n’ai pas été exaspérante envers la personne en face ? Comment affirmer que je suis suffisamment à l’écoute ? Impossible. J’ai sans doute passé des journées entières à être, même malgré moi, pénible, prétentieuse, maladroite, ennuyeuse et égocentrée. Nous ne pouvons jamais garantir, sans frémir, l’alignement entre nos propos et notre attitude, ni maîtriser ce que nous dégageons. Mais nous pouvons toujours nous regarder dans un miroir, et essayer, du mieux possible, de mettre de la cohérence dans notre regard. Je vous souhaite une journée où nous pourrons soutenir nos idéaux. #Bonjour 📸 : Eva G. Fontanelli.

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout