• Marie Robert

Ceci est une histoire d’amour



« Il paraît qu’ici le temps dure plus longtemps, que le soleil brille plus fort et que la lumière vous happe plus intensément. C’est vrai ? - Oui c’est vrai. Et même au-delà de la lumière c’est une ville entière, pleine de contradictions, de passions inverses, qui vous emporte d’un souffle de mistral dans le tourbillon de son cœur. Et on n’en sort plus. On y revient toujours. Même lorsque les sirènes de la capitale parisienne nous appellent, même lorsque l’ailleurs nous paraît plus vivant, plus vif, Marseille nous ramène à elle, toujours, inéluctablement. Comme un aimant. Quand on l’a connue une fois, on ne l’oublie jamais. Marseille sera notre amant éternel, notre maîtresse inoubliable. Ses dizaines de nuances de bleu nous hanterons lorsque nous les chercherons désespérément ailleurs. Le bleu sera toujours plus terne, le ciel toujours plus ennuyeux. La mer ne sera jamais parée d’autant de cristaux scintillants façonnés par le soleil puissant, ni dotée d’une aussi grande sérénité, de cette si douce apparence de mer d’huile, à peine perturbée par le passage des voiles blanches qui voguent vers l’île du Frioul ou les calanques, les beaux dimanches. - Raconte-moi Marseille...

- Marseille ne se raconte pas, elle se vit. Viens, je t’emmène. » - Pour l’amour de Marseille, Alexandra Apikian. @garagetozzi

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout