• Marie Robert

Ceci est une haie d’honneur.


Ceci est une haie d’honneur. Hier, en ligne, j’ai animé un atelier d’écriture avec un groupe de participantes particulièrement émouvantes. Et comme souvent après ce genre de séance, je me suis retrouvée plongée dans une très forte intensité émotionnelle. Le thème de l’atelier était la puissance et l’acte chez Aristote. Pour lui, être « en puissance » de quelque chose, c’est avoir un potentiel en attente de développement. La puissance, n’est pas le pouvoir, ni la force, comme on l’entend aujourd’hui, mais tout ce que peut devenir ou faire concrètement un être. Un bloc de marbre peut être taillé en des milliers de statues, il est donc « en puissance » de toutes ces statues. Comme nous, qui sommes « en puissance » d’une infinité de vies possibles. A l’inverse, une fois que la statue est réalisée, on dit qu’elle est en acte. Etymologiquement, l'acte désigne ce qui est fait. Il désigne donc la concrétisation d’une de ces possibilités, une fois que le tailleur a fait son œuvre, et a réalisé une, et une seule, de ces nombreuses virtualités. Si être « en puissance », c’est être « potentiellement », être « en acte » revient à être « concrètement, réellement ». Or, en transmettant ces différents concepts, je me suis rendue compte à quel point il était plus facile de lister nos potentiels que de réaliser nos actes. On passe notre temps à penser à tous les trucs qu’on pourrait faire, à tous les projets qu’on pourrait développer, à tous nos talents non exploités, à tous les métiers passionnants à côtés desquels on passe, à toutes les existences trop cool qui pourraient être les nôtres. On se voit « en puissance » d’une foule de perspectives possibles comme autant de chimères qui brouillent notre horizon. Alors ce matin, s’il y a une chose que j’aimerais insuffler, c’est qu’on prenne la mesure de nos actes. Qu’on réalise toutes les choses exceptionnelles que nous faisons déjà, au lieu de nous centrer sur celles qu’il nous reste à faire. J’aimerais qu’on se félicite un instant d’être des superstars du quotidien. Des athlètes du vécu. Nous sommes en acte de tant de triomphes pour être parvenus jusqu’ici. Je vous souhaite de vous donner la médaille d’or. #Bonjour

24Dominique Robert, Sophie Peres et 22 autres personnes

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout