• Marie Robert

Ceci est une géographie



« Chaque ami représente un monde en nous, un monde qui n'aurait peut être jamais existé sans lui, et que cette rencontre a rendu possible » - Anais Nin. Qu’est-ce qu’une rencontre si ce n’est ce territoire dont on ressort transformé ? Bien sûr, il y a l’amitié de bande, de tribu, de clan. Celle des soirs de fête et des longues journée d’été. Celle qui se fonde sur le sentiment rassurant d’appartenance. Mais dans l’intimité, dans le précieux pacte du tête-à-tête il se joue autre chose. La confrontation à l’altérité, la découverte de l’autre, et l’étonnement de découvrir quelque chose en nous que nous ne connaissions pas. La rencontre est ce qui nous ouvre les portes de cet espace dont on revient grandi, désarmé, troublé, renouvelé et débarrassé parfois d’une pesante identité. Mais il ne s’agit pas seulement d’un retour à soi, il est aussi question de se réjouir de l’existence de cet ami, d’être fasciné par sa singularité, de se laisser envahir par ses triomphes et par ses peines. Nous sommes à la fois objet et sujet de ce curieux tissu d’humanité. L’amitié est un rivage sur lequel on chemine, sur lequel parfois, on trébuche, mais dont l’horizon nous semble toujours empli d’une promesse. Celle de la confiance en les aubes à venir.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.