top of page
  • Marie Robert

Ceci est une fidélité.

Ceci est une fidélité. On me demande souvent quand est-ce que je vais arrêter d’écrire ici. Comme si livrer mes pensées chaque matin aux alentours de 7h étaient une sorte de contrainte névrotique que je m’infligeais de manière insensée. Il y a, au cœur de cette interrogation l’idée que l’effort, à savoir celui d’écrire à 6h30, au lieu de dormir, de boire un café, ou de profiter des miens, était forcément quelque chose de pénible, quelque chose de subi dont je ne parvenais pas à sortir, une sorte de toxicité qui m’entrave. Je ne gagne pas d’argent avec Instagram, je n’ai aucune ligne éditoriale, et chaque sujet abordé ici, m’appartient totalement, il ne s’agit donc en rien d’un travail classique, encore moins d’une production de contenu nécessaire et obligatoire. Alors pourquoi continuer, moi qui aie peut-être déjà tout dit ? Et bien précisément pour honorer cette discipline qui me tient à cœur. Celle qui n’est pas une vaine injonction, venue de l’extérieur, mais à l’inverse, celle qui s’impose dans les entrailles. Jacques Lacan disait que « la seule chose dont on puisse être coupable […], c’est de céder sur son désir ». À travers ces mots, il n’incite pas à privilégier nos désirs futiles et hédonistes, au contraire, il indique qu’il faut se diriger vers cet inconscient qui nous structure et nous oriente secrètement. C’est ici je crois que se dévoile notre quête, notre fidélité à nous-même. En répétant chaque jour ce qui nous ancre, en reconnaissant quel est notre noyau infracassable. Car comment se sent-on après l’effort ? Un peu plus là. Un peu plus présent. Un peu plus consistant. D’une manière différente, je pense à tous les sportifs qui inexorablement filent à leur entraînement, malgré le temps, les blessures, les défaites et les frustrations. Leur discipline du corps est une discipline de l’âme. La volonté d’inscrire quelque chose dans le temps. Et je crois que nous sommes tous capables de cette discipline si seulement nous écoutons ce qui nous meut au plus profond. Je vous souhaite des matins d’entrainements. #Bonjour Credit : @marion_haertypar @gustavwiking



109 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page