top of page
  • Marie Robert

Ceci est une exploration.

Ceci est une exploration. On l’a dit déraisonnable et dangereuse, on l’accuse d’être source de souffrance ou de désespoir, on la confond avec la pulsion, et on lui attribue nos plus grandes erreurs, et pourtant, nous la recherchons tous, elle constitue le sel de nos vies, l’élan suprême qui donne une couleur pourpre à notre quotidien, la couleur du cœur, du rose aux joues, de la vie qui palpite sous les veines. Je suis fascinée par la passion, aussi dévorante que désirable, et c’est elle dont j’avais envie de parler dans mon nouvel épisode de podcast qui sortira ce matin. Sénèque déclare : « les passions sont aussi mauvais instruments que mauvais guides », la condamnation est immédiate, il invite à fuir les tourments qu’elles supposent. Qu’on se passionne pour une série Netflix qui nous empêche de dormir, pour le vélo le week-end qui nous prive de moments en famille, ou pour un amant croisé à un bal comme la Princesse de Clèves rencontrant le Duc de Nemours dans le roman de Madame de Lafayette, la passion est donc de prime abord, un déséquilibre, une maladie de l’âme qui semble nous ôter notre liberté, nous attirer dans ses filets les plus obscurs. Cependant, quelques siècles plus tard, c’est au tour de Voltaire d’affirmer cette fois-ci que « les vraies passions donnent des forces, en donnant du courage ». A travers ces deux visions, on saisit toute l’ambiguïté de la notion, insensée pour les uns, la passion est indispensable pour les autres. Comment trancher ? Comment choisir son camp ? Faut-il le faire ? Comment arbitrer entre la fièvre passionnelle qui nous fait faire des mauvais choix et une existence où tout ne serait que calculs raisonnables ? Peut-être y a-t-il des passions positives, celles qui apprennent à se surpasser. Celles qui libèrent notre puissance de vie. L’enjeu n’est pas de choisir son clan entre raison et passion mais bien ce qui nous agrandit. Les passions deviennent alors des risques fondateurs. « La passion est une disposition qui naît en nous depuis l'enfance, que l'on peut faire croître ou diminuer mais totalement altérer, jamais » - A. Dufourmantelle, Éloge du risque. Je vous souhaite une bonne écoute. #Bonjour



41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page