• Marie Robert

Ceci est une expérience.


Ceci est une expérience. J’ai le corps chaud de sommeil et l’esprit en ébullition. Comme si quelque chose venait m’arracher à la nuit. Depuis le petit jour, cette question, à la fois initiatique et pragmatique, refuse de me quitter : comment réagirions-nous à la perspective de revivre notre vie une infinité de fois ? Est-ce que nous prendrions les mêmes décisions, les mêmes chemins ? Dérangeante et libératrice, la question est saisissante, volontairement vertigineuse. Dans le Gai Savoir, Nietzsche présente l’enseignement délivré par Zarathoustra : « Cette vie, telle que tu la vis et l’a vécue, il te faudra la vivre encore une fois et encore d’innombrables fois ; et elle ne comportera rien de nouveau, au contraire, chaque douleur et chaque plaisir et chaque pensée et soupir, et tout ce qu’il y a dans ta vie d’indiciblement petit et grand doit pour toi revenir, et tout suivant la même succession et le même enchaînement ». Bien plus qu’une prophétie, un fait ou une menace, la pensée de « l’éternel retour » n’est pas prise ici comme une théorie. Elle n’est pas une connaissance, mais elle est pour Nietzsche, une hypothèse qui enclenche notre réflexion. L’enjeu est de faire face à un gouffre, et d’y plonger les yeux ouverts, armés de désespoir ou d’enthousiasme. Au bout du compte, y répondre engage la suite, dresse une multitude de questionnements, car comment vouloir que tout revienne ? Malgré nos drames, nos errances, nos peines, comment trouver l’intensité suffisante pour vouloir revivre sa vie à l’identique ? Loin des clichés que l’on colle parfois à ses travaux, Nietzsche dévoile ici l’une des plus puissantes ambitions philosophiques, aux prises avec le magma de notre quotidien. L’amor fati, ce singulier « aime ton destin » est un cri, un « oui » grandiose adressé à l’existence et un refus des doctrines qui la condamnent. L’éternel retour est une incitation au panache, à la beauté, au savoir, à la chair, à l’amour, au tumulte, aux larmes, à tout ce qui nous élève, à tout ce qui nous grandit. Plus que jamais, je vous souhaite une journée d’amor fati. #Bonjour #Morning #Matin

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout